Comment devenir le héros de sa propre légende

Certains sages pensent que l’histoire juste dite au bon moment à la personne qu’il faut est capable d’illuminer qui l’entend, c’est-à-dire de lui apprendre ce qu’aucune explication, aussi intelligente soit-elle, ne saut dire.

Extrait du livre  » Le jeu du Tao « 

Le début de l’histoire

Tout le monde n’est pas équipé pareil quand on démarre dans la vie, mais tout au long de la vie également. Alors comment faire ? Comment se débrouiller avec ce qu’on a autour de soi (environnement extérieur) et avec ce que l’on ressent, voit … (environnement intérieur) ?

Il n’y a pas de réponse universelle à cela, pas de solution courte et simple.

Par contre des pistes pour éclairer chacun.e d’entre nous, il y en a plein.

Le jeu du Tao fait partie de ces pistes.

Cet article en fait une succincte introduction, toutes mes sources viennent :

  • De mes quelques expériences en tant que joueuse et animatrice
  • Le livre du Jeu du Tao édité par les créateurs du jeu
  • Le livret de formation de l’Université du Nous pour devenir animateur/trice

Le chemin du héros

Pour vous c’est quoi un héros ? Si on regarde un peu les définitions on tombe sur ça :

  • Demi-dieu ; homme célèbre divinisé (dans l’Antiquité)
    • Les héros de la mythologie grecque, romaine.
    • Personnage légendaire auquel on prête un courage et des exploits remarquables.
  • Celui qui se distingue par ses exploits ou un courage extraordinaire (dans le domaine des armes)
    • Mourir en héros
  • Homme digne de gloire par sa force de caractère, son génie, son dévouement.
    • Pierre le Grand, héros national russe.
  • Personnage principal (d’une œuvre, d’une aventure, etc. )
    • Le héros d’un film, d’un roman.

Je ne sais pas pour vous mais ce que je retiens pour être un héros :

  • On a fait face à ses démons intérieurs et/ou extérieurs
  • Il y a un désir qui enclenche l’histoire
  • On a fait preuve de courage face à l’adversité :
    • C’est donc qu’il y a eu une période de la vie hors du confort, hors du domaine connu
    • On a dû fournir des efforts que l’on n’avait jamais fait jusque-là (=le combat)
  • Un changement profond
N’étant pas une grande sportive, l’image du sport pour expliquer les efforts que l’on doit fournir m’agace beaucoup. Cette vidéo reste toutefois une bonne inspiration pour moi.

À préciser que cette petite fille s’entraine tous les jours, que sont père lui fait faire tout un tas de truc dans le domaine du sport depuis sa naissance. Je vous laisse découvrir la chaine YouTube ….

La fonction du héros (par le livre du Tao)

Pour qu’il y ai une histoire avec un héros, il faut pas mal de composants.

Nous n’allons pas faire l’analyse de ce qu’est un conte, les éléments d’une narration, etc. Si vous avez des questions, contactez-moi, je vous répondrai avec plaisir.

4 grands facteurs compose le héros.

Le héros s’engage. Il s’engage à régler un truc, à sauver quelqu’un, trouver un bidule …

L’engagement :

Le héros doit être capable de signifier son adhésion à la souveraineté du roi (on est dans la logique du conte hein, souvenez-vous …), avec toutes ses forces disponibles. Cela parait comme immédiat et incontournable pour accomplir sa quête.

Ce qui donne dans la vraie vie des questions du type :

  • Quel prix es tu prêt.e à payer pour réaliser ta quête ?
  • Quel rituel quotidien peux-tu installer pour réussir ta quête ?

Action :

Le héros ne doit pas seulement engager ses forces, il doit apprendre à les dissocier du résultat immédiat. Qu’importe le temps que durera la quête, c’est le problème du roi, pas le sien.

Ce qui donne dans la vraie vie des questions du type :

  • Quelles sont tes armes ?
  • Sur qui tu peux compter pour réussir ta quête ?

Perso, j’ajouterai également :

  • Quelles seraient les titres des principaux chapitres de ta quête ?
  • Quel pourrait être ton premier succès pour atteindre le premier chapitre, le second, le troisième, etc ?

Objection / Obstacle :

En face d’un obstacle, le héros idéal ne fait pas demi-tour. Il ne cherche pas non plus à passer en force. Il trouve dans l’obstacle lui-même la solution.

Ce qui donne dans la vraie vie des questions du type :

  • Quelles sont tes peurs ?
  • Quels sont les obstacles qui viennent des autres ?
  • Quels sont tes obstacles qui viennent de toi ?

Stratégie :

Le héros sait agir efficacement, c’est-à-dire reconnaître et mettre en œuvre le meilleur de lui-même, modéliser et reproduire les stratégies efficaces, identifier et abandonner les stratégies inefficaces.

Ce qui donne dans la vraie vie des questions du type :

  • Imagine ta quête accomplie ?
  • Sur qui peux-tu compter pour réussir ta quête ?
  • Sur quoi peux-tu compter pour réussir ta quête ?
  • Qu’as-tu réussi dont tu sois fier ?

Êtes-vous prêt.e à prendre des coups pour réussir votre quête, pour passer chaque chapitre ?

La créativité du héros

Le livre du Jeu du Tao évoque le fait que … si les 4 facteurs du héros sont plutôt spontané et naturelle, leur mise en application, atteindre la quête, apparait comme plus difficile. C’est la qu’intervient la fonction Fée ( c’est comme ça qu’ils l’appellent dans le livre). La fonction Fée, c’est la créativité, et elle se compose de 4 richesses :

  1. Ressources : Dès que le héros est en route, des ressources sont immédiatement disponibles, soit sous forme de gisement concret et défini, soit sous forme d’opportunités à saisir. Il faut être capable de les identifier et de les utiliser de façon adaptée à l’objectif à atteindre.
  2. Fécondité : Même muni de l’intégralité de son potentiel de ressources, le héros peut ne pas connaître à l’avance des capacités qui se révèleront à lui au cours des confrontations, des obstacles à surmonter sur le chemin d’accomplissement de sa quête. Il faut qu’il sache rencontrer la fécondité sous ses formes les plus étranges et inattendues.
  3. Intégration : Ayant obtenu ce qu’il désirait, le « bon » roi sait le reconnaitre et laisse son royaume profiter de cet acquis, il intègre cette nouvelle richesse tandis que le héros se repose. La question est de se poser : y a t-il un risque pour moi (héros) à réussir ma quête ?
  4. Innovation : Le changement est lui-même générateur de nouvelles possibilités et de nouvelles quêtes.

Le jeu du Tao

Il existe un jeu qui vous invite à entamer ce parcours du héros.

Il s’agit d’un jeu basé sur la coopération. Le concept est que tout le monde est gagnant, chaque joueur aide les autres à avancer dans leur quête.

Le jeu se joue avec :

Un plateau de jeu (TaoBan) + cartes :

  • Cases blanches :
    • accès aux questions des 4 univers
  • Cases noires = Coup de gueule / coup de cœur
    • Permet au joueur une expression libre sans question
    • Peut servir comme pause aux questions (faire un coup de cœur ou coup de gueule sur un sujet hors jeu)
    • Peut être utilisée pour exprimer un ressenti difficile ou plaisant qui n’a pu être exprimé en retour de feed back
  • Cases Yin/Yang (=cartes taobstacle) :
    • Ce sont des épreuves ludiques qui mettent le joueur en relation avec un ou des autres joueurs de la table
  • Case centrale (cartes taoracle) :
    • Se joue uniquement à la fin : propose au joueur de prendre un engagement, un petit pas vers la réalisation de sa quête

Chaque angle du plateau symbolise un univers. Chaque univers est composé de cartes-questions :

  • TERRE: Que cherches-tu?
    • Clarification de la quête.
  • FEU: Quelles sont tes peurs?
    • Les freins et obstacles internes et externes à la réalisation de la quête
  • EAU: Quelles sont tes armes?
    • Les ressources internes ou externes sur lesquelles s’appuyer pour réaliser la quête
  • AIR: Quel est ton prix?
    • Qu’es-tu prêt à faire, à donner pour réaliser ta quête ou à quoi es tu prêt à renoncer?

Les joueurs sont incarnés par des petites pierres, le temps est matérialisé par un sablier de 3 minutes et un dé (représentant votre destin).

Le nombre de joueurs est de 2 minimum (hors animateur). Le nombre max dépend de l’animateur, pour ma part, avec des joueurs débutant le mieux est de ne pas dépasser les 5.

Les cartes peuvent s’utiliser seules, le cheminement doit rester le même.

C’est un jeu type développement personnel, ça n’est pas une partie de 2h qui se joue, il faut prévoir du temps (toute une aprés midi par exemple).

Je vous proposerai dans ce blog des exemples de cheminement grâce aux cartes, la preuve avec cette session solo.

Si vous avez des questions ou envie de jouer, vous pouvez me contacter :

contact@cnv-gestalt.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :